En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.

antalya escort gebze escort antalya escort ataşehir escort

Triathlon : fédération et ligues s'organisent pour compenser les annulations d'épreuves

Près de 80 triathlons et épreuves enchaînées en France pourraient être concernés par les mesures d'annulation des épreuves liées à la pandémie de Covid-19. Dans ce contexte exceptionnel, la Fédération française de triathlon et les ligues régionales n'ont pas tardé à réagir.

Des mesures de soutien aux organisateurs de triathlons, duathlons, run & bike et épreuves annulées durant la période de mars à fin mai (pour l'instant), sont annoncées. Le principe, soutenir les clubs et autres organisations, qui comptent souvent sur les subsides dégagés par ces épreuves pour financer leurs activités...

La première salve est venue de la FFtri. Dès le 13 mars, dans la foulée des annonces de confinement, la fédération s'est fendue d'un communiqué annonçant à la fois l'arrêt des entraînements, l'annulation des épreuves et les mesures de soutien aux organisateurs.

Au premier titre de celle-là, la fédération s'engage d'emblée à rembourser les licences journée contractées par les participants - n'ayant pas de licence de triathlon - pour les épreuves annulées. Et, lance alors une cellule de veille liée à la pandémie et aux mesures collatérales, avec un moyen de communication.

Rapidement, chaque ligue régionale de triathlon a été largement sollicitée par les organisateurs malheureux et leur demande d'aide. Dans une région propice à l'organisation précoce d'épreuves, la ligue PACA a ainsi décidé de dégager un premier fonds de soutien de 10 000 euros. L'attribution de ces aides sera attachée aux montants des remboursements effectifs des inscriptions par les organisateurs tenus d'annuler leur épreuve durant la période critique. Gérard Oreggia, le président de la ligue PACA signalait également dans la Provence, le 20 mars dernier, qu'il avait sollicité une participation de la fédération, qui devait examiner ce point lors de son dernier bureau exécutif.

« Dans ces circonstances si singulières, la ligue Grand-Est est solidaire de ses structures affiliées et de leurs membres : les comités départementaux, les clubs, les organisateurs agréés, ainsi que l'ensemble du tissu associatif qui doit affronter cette situation. La ligue reste joignable par téléphone et email pour tout accompagnement en notre capacité », communiquait de son côté les responsables de la ligue.

De son côté, la ligue de triathlon des Hauts-de-France a été prompte à apporter une réponse en proposant d'examiner les demandes de reports d'épreuves au calendrier 2020 et les aides sollicitées en cas d'annulation : « la ligue de triathlon tient à rassurer les organisateurs qui annuleraient leur manifestation ou si aucune date ne pouvait être trouvée pour un report, la caution et/ou les droits d’organisation seraient intégralement remboursés. » Elle précise toutefois aux organisateurs que « si vous venez à rencontrer des difficultés liées à l’annulation de vos épreuves, qui mettraient votre association en grande difficulté de fonctionnement, les services de la ligue étudieront toutes les demandes qui lui seront faites afin de trouver une solution vous permettant de poursuivre vos activités en toute sérénité. »

La solidarité s'organise.

 Lire aussi notre article sur le remboursement intégral du montant des inscriptions aux épreuves annulées

Les tweets XL Triathlon